La Chaumière

De l’art et de l’artisanat

d’ici et d’ailleurs

 

+41   21 864 30 76
+41   78 659 96 61

Rue du Grand Faubourg 23
1147 Montricher   Suisse

Marie et Raphaël GAUBE
vous souhaitent la Bienvenue dans leur Espace Culturel
 

L’Espace culturel La Chaumière vient de fêter ses 10 ans. Pour continuer à accueillir le public et les artistes dans de bonnes conditions, des rénovations sont nécessaires.
Soutenez l’art, soutenez la région, soutenez l’Espace culturel la Chaumière, pour que les rencontres et les partages se perpétuent.
Parrainez notre projet en choisissant un montant à choix (dès 5.-) ou parmi notre liste de contreparties, pour les passionné(e)s d’art et d’artisanat.

Période de financement: 19.02.2024 – 31.03.2024
Objectif financier: CHF 12’000.-
Soutenez notre projet sur:

www.heroslocaux.ch/fr/lachaumiere

Voyage en Terre Humaine

Du 23 février au 10 mars 2024

Sylvie Esquerré
Walter Mafli
Précédent
Suivant

Samedi 24 février 2024 à 18h30

Humus Vertebras

  • Sébastien Guenot – Dessin

  • Sébastien Pittet – Son

Humus Vertebras

C’est un univers magique et immersif où le son et le dessin se confondent en un voyage narratif et artistique totalement improvisé. Munis d’un rétro projecteur, d’une guitare basse, d’une multitude d’objets et de quelques effets électroniques, les artistes Sébastien Pittet et Sébastien Guenot s’inspirent mutuellement en racontant une histoire aux dimensions ancestrales, puisant sa source dans la nature et les profondeurs de l’esprit humain. La matière sonore et visuelle se muant ainsi dans l’instant présent et révélant des formes et des textures à la fois animales, humaines et mystérieuse.

Une ruche essentielle

D’ordinaire, une « chaumière » est une demeure modeste, à l’image des gens qui peuplent ce pays. Il y a pourtant, dans cette Chaumière-là, quelque chose d’essentiel.

C’est un lien soigneusement tissé, depuis dix ans, entre la campagne et la ville. Et quel meilleur biotope, pour célébrer ces retrouvailles, qu’une ferme bicentenaire enracinée au milieu d’un village du Pied du Jura, une bâtisse d’argile, de chaux, de bois, une ancienne étable transformée en galerie d’art, ou mieux, en « espace culturel », tant ses habitués ont pris l’habitude de s’y rencontrer, d’y créer, d’y performer, de raccommoder ce précieux tissu social.

L’écurie est ainsi devenue une ruche.

Traditionnellement, une « chaumière » a une toiture recouverte de chaume. La pratique est aujourd’hui illégale, mais le blé n’a pas pour autant déserté les lieux. Il est entreposé dans la salle qui jouxte la galerie ; il attend les mains de Raphaël et son four pour se transformer en de délicieux pains au levain. La Chaumière, c’est de l’Art (avec ou sans « a » majuscule), c’est aussi des saveurs, des odeurs, une mise à terre.

C’est une galerie qui se bouge (le contraire d’un hobby du dimanche après-midi), qui organise dix expositions par année (c’est énorme !) ; c’est donc un lieu qui fait vivre – artistiquement, mais aussi économiquement – des dizaines d’artistes de la région, ceux qui émergent, ceux qui échappent aux projecteurs des grandes institutions urbaines.

Dans ce genre de « chaumière », le luxe n’est jamais extérieur ; il se niche entre ses murs, entre les êtres, cette riche communauté qui se retrouve là pour célébrer l’art, mais aussi l’artisanat, ou plus simplement, la Beauté, la Nature.

Blaise Hofmann – octobre 2023